logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/02/2016

Serge le retour

Je n'ai pas compté, mais il me semble qu'il s'agit de la 16ème ou 17ème fois que je me rends sur cette île... quasiment une fois par an depuis 1997!

C'est dire si je commence à bien la connaître.

J'y suis revenu une nouvelle fois avec un copain qui souhaitait la découvrir.

Cette année encore, j'ai trouvé les mêmes personnes à la même place, les seuls absents étant les décédés et les seuls nouveaux les nouveaux-nés. Quelques cases ont disparu (écroulées ou emportées par l'océan qui continue son long travail d'érosion) d'autres sont sorties du sol un peu plus loin de l'eau.

Les journées à Carabane se déroule sur un rythme immuable: pêche, repas, sieste, promenade et palabres, repas, dodo. Et on recommence le lendemain!

Il y a à Carabane des choses que l'on voit rarement en Afrique:

P1080350.JPG

des cochons qui mangent des huîtres

DSCN3251.JPG

ou qui prennent le frais dans l'eau

DSCN3196.JPG

des cormorans qui n'ont aucun doute sur leurs capacités digestives (celui-ci cherchait à nous piquer notre poisson. Saleté!)

DSCN3241.JPG

les dernières pirogues à voile

DSCN3248.JPG

ou traditionnelle monoplace

DSCN3298.JPG

ou bi-places

DSCN3131.JPG

Mon copain Ibrahim (dit AliBaba) continue à sculpter en bordure d'eau de magnifiques pièces, uniquement à l'herminette . La statue que l'on voit en cours de finition est désormais chez moi, en compagnie de celle qui orne la bannière de mon blog.

P1080348.JPG

La leçon de politesse: mon copain Doudou explique au fils de son voisin qu'il faut dire Bonjour en serrant la main ET en regardant dans les yeux!

P1080365.JPG

Il faisait froid les derniers jours et la fenêtre à moustiquaire de ma chambre laissait passer beaucoup d'air. On m'a donc envoyé une équipe de techniciens: le métreur, le découpeur et le cloueur.

Pas beau le résultat?

J'ai aussi retrouvé mes enfants chéris connus dans le siècle d'avant, qui ont bien grandi:

DSCN4046.JPG

Capture.JPG

Mohammed Senghor, tout chétif avec ses grands yeux comme des assiettes, est devenu ce beau garçon de 1.80m, champion reconnu de lutte casamançaise ( je les ai tous terrrrrassés!!!). Il passe aussi accessoirement le bac.

DSCN3190.JPG

Odile Mendy, ma petite Odile chérie, est devenue une vraie femme

Capture2.JPG

et même un peu plus! Son enfant, un petit garçon, est né la veille de mon départ.

Je pense ne pas être le seul à l'avoir eue comme chérie.

DSCN3198.JPG

Et puis la pêche qui a été assez bonne (fond de la barque au retour).

DSCN3256.JPG

Je pars offrir une carpe blanche à l' épouse de Doudou.

Nous avons bien sûr mangé beaucoup de poissons. Otolithes (à la concrétion calcaire dans l'oreille qui rappelle la carte de l'Afrique), capitaines, perroquets, barracudas (rares) et carpes de toutes les couleurs: blanches, grises, noires, rouges et même vertes lorsque le lancer atterrit dans les palétuviers!

Ci-dessous, une carpe rouge qui m'a donné beaucoup de mal pour l'amener sur le bateau. Photos d'avant et d'après la vengeance.

Capture3.JPG

Capture4.JPG

Nous étions deux aux mandibules!

(Photos Serge LABAT et Serge LAFITTE)

 

 

 

 

 

 

07/02/2016

C'est reparti!

Demain, vol pour Dakar, puis le bateau nous conduira en Basse Casamance ou je vais rejoindre Carabane, ma chère île perdu dans les bolongs, que je n'ai pas vue depuis 2013. L'âge me fait espacer les séjours, mais à un moment, le désir revient de retrouver l'ambiance paisible, sereine, un peu hors du temps, de ce bout de monde.

Les images, les voilà:

Sénégal 2007 095.jpg

La case, habitation parfois penchée

Sénégal 2007 065.jpg

Le pêcheur à l'épervier.

Ce filet est d'un maniement tellement technique que sur les trois lancers que j'ai tentés, deux ont ceinturé mes jambes et le troisième a emporté ma casquette. Je préfère la canne à pêche

Sénégal 2007 083.jpg

C'est mieux réussi, non?

IMG_1245.JPG

Et ça permet de déjeuner...

IMG_0449.JPG

Il y a le récolteur de vin de palme.

Ce suc du fruit du palmier est à peu près buvable dès qu'il vient d'être récolté, le matin à la fraîche, mais devient (pour moi) absolument infect dès qu'il commence à fermenter. En 48h, il peut atteindre jusqu'à 20° (d'alcool), et donne aux buveurs(es) une démarche chaloupée reconnaissable rapidement, confirmée par une haleine de cachalot.

P1170226.JPG

Sénégal 2007 085.jpg

Et les enfants, si beaux!

DSCN3166.JPG

Les jours de grande fête, lorsque les danseurs à grelots ont revêtu leur pagne en lamelles de feuilles de palmiers, le BOMBOLONG est de sorti. Ce tambour (sacré) a la particularité d'être fait d'une seule pièce; un tronc est évidé à partir de la petite fente qu'on aperçoit sur le haut. Il a une sonorité modulable en fonction de la batte et de l'imposition des mains. On l'entend à des kilomètres à la ronde...

-----------------------------------

Retour dans un peu plus de deux semaines durant lesquelles JE SAIS qu'il ne neigera pas là où je serai...

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique