logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/07/2018

Comptons nos morts

index.jpg

Après des mois de controverse, la baisse de la limitation de 90 à 80 km/h sur 400.000 kilomètres de routes à double sens sans séparateur central entre en vigueur ce dimanche 1er juillet 2018.

 Malgré la fronde des élus et la colère des automobilistes, Édouard Philippe assume l'entrée en vigueur dimanche 1er juillet de la limitation de vitesse à 80 km/h.

 "Pour le dire de façon peut-être un peu triviale, l'objectif, ça n'est pas d'emmerder le monde. L'objectif, c'est de faire en sorte qu'il y ait moins de morts et moins de blessés graves", a expliqué le Premier ministre, qui porte cette mesure malgré l'opposition, parfois même au sein du gouvernement. "Chacun peut comprendre, chacun en France a été confronté à ces drames", a-t-il poursuivi.

"3.500 à 3.600 morts par an, 75.000 blessés par an, dont 25.000 font l'objet de lésions soit cérébrales soit physiques qui seront durables, permanentes et irréversibles, c'est évidemment un constat qui n'est pas acceptable, c'est un coût humain terrifiant", a énoncé le chef du gouvernement. Selon lui, la baisse de la limitation de 90 à 80 km/h sur 400.000 kilomètres de routes à double sens sans séparateur central pourrait éviter la mort de 300 à 400 personnes par an.

 L'objectif- louable- est donc de diminuer de 300 à 400  morts annuels l'abominables nombre des décès sur route qui a été de l'ordre de 3600 en 2017.

Mon esprit mesquin et suspicieux ne peut m'empêcher de penser que le principal objectif de cette mesure va être de réactiver la pompe à impôts, surtout si l'on rapproche les arguments avancés d'autres données qui elles, sont le parfait exemple de l'impôts mortifère mais assumé, et qui ne donnent pas lieu à des campagnes du niveau de celle que nous connaissons là. Où serait l'intérêt?

Tabac, 73.000 morts par an en France

 D’après une estimation publiée dans la Revue du praticien (estimation de Catherine Hill, directrice du service d'épidémiologie des cancers de l'Institut Gustave Roussy), le nombre de décès attribuables au tabac serait de 73.000 par an en France.

 73.000 morts en France, cela représente:

  59.000 décès chez les hommes et 14.000 chez les femmes

   34% des décès chez les hommes et 11% chez les femmes de 30-69 ans

    Une réduction de l'espérance de vie d'un fumeur de 20 à 25 ans par rapport à celle d'un non-fumeur.

N'est-ce pas un coût humain super terrifiant?

 L'alcool est la 2ème cause de mortalité évitable en France: 49 000 morts

 Selon les chiffres de l'Insee et de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, 49.051 personnes sont mortes en France à cause de l'alcool en 2015. Le tabac et la consommation excessive d'alcool sont les deux premières causes de mortalité prématurée en France.

En 2015, le nombre de malades imputés à la consommation d'alcool est de 1,2 million.

Ainsi, en 2009, 49.000 décès étaient imputables à l’alcool en France, dont 22% chez les 15-34 ans, 18% chez les 35-64 ans et 7% après 65 ans. Il s’agissait surtout de cancers (15.000 décès), de maladies cardio-vasculaires (12.000 décès), de maladies digestives (8.000 morts dues à des cirrhoses) et d’accidents et suicides (8.000 morts). Les autres décès relevaient d'autres maladies dont des troubles mentaux liés à l'alcoolisme.

La France fait partie des pays où l'alcool est le plus meurtrier. Alors que la proportion des décès attribuables à l'alcool chez les hommes est de 13% en France, elle n'est que de 6,8% en Écosse, 5% en Suisse, 3% dans l'est de l'Allemagne et en Italie, et de 1% dans l'ouest de l'Allemagne et au Danemark.

N'est-ce pas un coût humain super super terrifiant?

On peut comprendre que l'alcool et le tabac, qui rapportent à l'Etat et à d'autres des sommes considérables, ne puissent être remis en cause, les intérêts financiers primant sur les intérêts humains ou sociaux.

Mais que dire des données des accidents domestiques?

Là, c'est un domaine dont tout le monde se moque, à part quelques petites campagnes d'info par-ci par-là. Et pourtant:

20 000 décès dus à des accidents domestiques chaque année.

Les accidents domestiques représentent 61 % (douze mille morts par an)  des accidents de la vie courante.

N'est-ce pas un coût humain super super super terrifiant?

 Rapprochons donc ces données de celles des accidents de la route et on pourra s'interroger sur la pertinence des choix de nos dirigeants, qui disent les faire en dehors de toutes considérations financières...

index4.jpg

 

 

 

22/07/2018

V comme Vieux

 

 

Après le "A" pour les apprentis conducteurs, bientôt le "V" pour les vieux

Après le « A » pour les apprentis conducteurs, bientôt le « V » pour les vieux

 

Cette période de test était très attendue depuis l’annonce du ministre de vouloir lutter, certes contre la mortalité sur les routes, mais aussi « contre la chiantitude de certains conducteurs âgés« .

 

Qui n’a pas en effet subi l’inconscience de ces conducteurs qui mettent deux jours à sortir en marche arrière de leur garage bloquant toute une rue, qui attendent un temps infini au stop, qui ralentissent au feu vert avant d’accélérer à l’orange vous obligeant à piler ou encore qui roulent à 90 sur l’autoroute ?

 

Le lobby des sénateurs de plus de 85 ans (la moitié de la Haute Assemblée !) ayant refusé catégoriquement la visite médicale obligatoire pour les conducteurs âgés, ce nouvel autocollant, s’il n’enlève pas des routes ces conducteurs souvent dangereux, aura au moins le mérite de les signaler aux autres automobilistes qui sauront ainsi les éviter.

 

Otto Hécol   http://ladechedumidi.com/

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique