logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/05/2017

Faire du neuf avec du vieux?

 Comme j'ai eu l'occasion de l'écrire à plusieurs reprises, je restaure des motos anciennes.

Dans les meilleurs des cas, je commence mon travail non sur des épaves, mais sur des machines en état apparent convenable, qui ont roulé, certes, mais qui semblent pouvoir encore donner du bon, tant mécaniquement qu'esthétiquement, si par quelques tours de main pertinents et judicieux on optimise au maximum le moteur et la robe.

Quand on est puriste, on essaie de donner à ces machines une restauration qui les rapproche de l'état neuf. Certains d'ailleurs osent l'écrire, quand ils mettent une annonce pour vendre leur moto restaurée: "moto état neuf"!

Ca se discute.

Pour ma part, j'ai roulé avec deux types de motos:

-celles que j'ai restaurées: croyez-moi, je pense ne pas faire dans l'à peu près; je remplace toutes les pièces d'usure par des neuves d'origine, tout est re-chromé, repeint par des professionnels, caoutchouc, gaines et joints changés, et toutes les parties mécaniques dépassant mes modestes compétences sont confiées à un mécanicien de métier. Ces motos sont en sortie d'atelier: "état neuf". Il suffit pour vérifier d'aller visiter l'album photos de ce blog.

- celles que j'ai achetées neuves et qui par nature sont neuves!

Et bien j'ai constaté que je ne suis jamais tombé en panne avec une moto neuve. Par contre, les anciennes machines restaurées "état neuf" m'ont, chacune à leur tour, trahi plusieurs fois. Les pannes ont des origines diverses mais ont toutes un dénominateur commun: LE TEMPS. Un vieillissement des aciers et la pièce casse, une oxydation des contacts électriques et plus d'allumage, la rouille qui réapparait en dépit de multiples traitements, tout un tas d'éléments qui font que le vieux, malgré toute l'attention que l'on porte à le maintenir en bon état, reste du vieux...et continue à vieillir!

Positivons: utiliser du  vieux peut avoir du charme...

Mais pas dans tous les domaines...

Prenons par exemple Mr Jean-Yves Le Drian: 70 ans le 30 juin prochain, on ne peut pas le qualifier de perdreau de l'année. Il est dans l'état "avant restauration". Et quand je dis Le Drian, je dis aussi François Bayrou (65 ans) et Gérard Collomb (70 ans en juin lui aussi)

Ces hommes ont roulé plus que toutes mes motos réunies: maires, députés, conseillers généraux, conseillers régionaux, ministres, cumulant la plupart du temps plusieurs mandats. Voilà des êtres exceptionnels par leur puissance de travail, leur engagement, leur longévité et leur art à se maintenir en place quelle que soit la direction du vent.

Ces hommes viennent d'être nommés (renommés!) ministres dans le nouveau gouvernement du Président Macron et il ne sont pas neufs, bien que des hommes nouveaux aient été promis par le candidat Macron.

Dois-je rappeler qu'à l'instar de mes motos restaurées, ces hommes, qui paraissent encore debouts, doivent souffrir d'arthrite, de rhumatismes, que leur prostate doit les obliger à se lever plusieurs fois par nuit, qu'ils voient moins bien et qu'ils répètent dix fois la même chose, qu'ils sont sourds et font répéter dix fois la même chose, que la sieste et devenue un besoin, voire une thérapie? Ces hommes se tachent durant les repas, oublient de se reboutonner en attendant d'oublier de se déboutonner... Comme beaucoup de personnes âgées, ils sont attachés à leur confort matériel.

La cupidité et le lustre de leur nombril sont des carburants dont se nourrissent tous les vieux marquis de notre Vème République décadente.

macron,ministre,le drian,age

 

macron,ministre,le drian,age

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 macron,ministre,le drian,agemacron,ministre,le drian,age

 

 

 

 

 

 

macron,ministre,le drian,age

 

 

 

 

macron,ministre,le drian,age

 

 

 

 

 

 

 

Ca me dégoute un peu  fait gerber, moi qui ai eu l'élégance et la décence de me retirer quand l'âge légal est arrivé...Et j'étais beaucoup plus jeune!

Quelques suggestions pour aider Mr Macron: sont disponibles Lang, Kouchner, Chevènement, Sarkozy, Attali, Levy, Badinter, Jospin et tant d'autres. On en arrive à regretter la disparition de Rocard, Dumas ou Pasqua.

______________________

Je savais que je serai déçu, mais pas aussi tôt, pas dès le lendemain de l'investiture.

Et puis non, je ne suis pas déçu puisque je me doutais bien que tout se passerait comme ça...

 

 

01/05/2017

Qui sème le vent...

Un copain vient de me faire parvenir un message dans lequel il me fait part de son analyse personnelle de l'actualité. Je ne suis pas loin de penser comme lui.

Ceci me donne l'occasion de réactiver ce blog que j'ai négligé depuis de longs mois.

Il m'écrivait donc:

Qui sème le vent, récolte la tempête. Voilà où nous en sommes après 60 ans de 5ème république avec la droite et la gauche en alternance au pouvoir. Ce sont ceux-là qui sont responsables de la situation d'aujourd'hui.
Je n'imaginais pas, il y a 1 an, que le prochain Près de la Rèp, ne serait ni le vainqueur de la primaire de droite, ni le vainqueur de la primaire de gauche.
Nous n'avons plus le choix aujourd'hui, non plus entre droite et gauche, mais entre banque et fachos.
Pourtant TV et radios nous ont suriné depuis longtemps que les élections nationales n'avaient que peu d'importance, puisque les décisions sont maintenant prises par l'Europe et que la marge de manoeuvre de chaque pays était étroite. Faut savoir!
Grosso modo, ceux en place nous racontait: "votez pour nous, ça va aller". Ce qu'ils craignent, entre autre, c'est que ce qui se passe en France, puisque c'est observé de près par les peuples étrangers, c'est que ça fasse tâche d'huile....Et il y a déjà des mouvements genre Brexit qui tendent à l'éclatement.
L'Europe oui, mais une autre, pas celle de la finance.
Ceci dit, je réfléchis à un truc depuis quelques temps:
Et si Hollande n' avait pas roulé toute la droite dans la farine ?
Il y a eu le Hollande bashing, dés le début de son élection: Il est mauvais, il doit partir, il ferait mieux de démissionner etc....
Et puis là vers la fin de son mandat, il annonce qu'il ne se représente pas. Et là c'est le scandale!: "ce n'est pas possible, c'est la 1ère fois que ça arrive en 5ème Rèp, il ne s'assume pas" etc....
Alors là aussi: faut savoir!
- soit il démissionnait et avec des élections anticipées la droite revenait au pouvoir,
- soit il fallait qu'il se représente, et alors là, avec tout le sucre qu'on lui a cassé sur le dos pendant 5 ans, il serait facile à battre.
Eh bien non! Il les prive de leur victoire. Ils l'ont dégommé à longueur de mandat, ils l'ont fait passer pour un demeuré, un imbécile, un crétin, tellement qu'ils ont fini par y croire eux-mêmes, tandis que lui les a laissé faire, sagement, et plus rusé que tous réunis, les a tous enfermés dans leur propre piège.
Mais le jeu est assez subtil, la marge est étroite et rien n'est gagné d'avance. On le constate, les écarts sont minces.
Il a peut-être bien manipulé la primaire de droite en y faisant participer nombre d'électeurs de gauche pour éliminer Sarko et Juppé et leur faire choisir Fillon qui se présentait comme un modèle d'honnêteté, et il avait peut-être bien déjà les billes dans la poche pour l'atomiser ensuite.
Fillon vainqueur de la primaire, Hollande, par Canard Enchaîné interposé, balance tout fin janvier.
Fillon a d'ailleurs bien dit, quand il a eu compris, mais trop tard pour s'en relever: "Tout ça vient de l'Elysée".
Et, ses candidats déquillés les uns après les autres, la droite a perdu une élection imperdable.

Bien joué.

Le danger essentiel de revoir la droite classique revenir au pouvoir est écarté.
Quand à la primaire de gauche, mais c'était un objectif de 2ème priorité, je suppose qu'elle était organisée, mettons, pour faire gagner Valls, les autres lui servant de faire valoir.
Et encore ce n'est pas sûr, parce qu'il avait peut-être déjà le projet de faire gagner Macron. Auquel cas il aura atteint son double objectif.
Je pense que Mélenchon a vu, finalement, lui aussi la même manoeuvre, et il n'en est que plus mortifié. Une fois de plus il s'est fait avoir par Hol.
Mais tout ça ce n'est que de la stratégie politicienne. Le devenir du peuple et de la nation, c'est un autre problème, et bien sûr le plus important.
Enfin ce n'est qu'une modeste hypothèse, assez caricaturale et approximative dans le but de ne pas être trop long, et, comme j'ignore bien des choses, je peux bien me tromper.

Je te serais bien reconnaissant de m'éclairer si je manque de lumière.

 

hollande.jpg

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique