logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/04/2015

Mais...

Après le refus d’un ambassadeur gay au Vatican, le pape François affirme « qu’il n’est pas homophobe mais… » 

ThinkstockPhotos-459239937

Après le refus de la nomination d’un ambassadeur gay, le Vatican maintient sa position. Selon les officiels, le pape n’est pas du tout homophobe, mais. « Nous ne sommes pas homophobes, l’Église avance très vite sur ces questions, mais… » a expliqué un cardinal qui souligne que le pape devrait réexaminer prochainement cette question. « Nous ne voulons plus que des gens soient montrés du doigt pour leur choix de sexualité mais… »  ajoute-t-il, se montrant très confiant sur une résolution rapide de l’épineux problème mais.

Un autre officiel de la Cité Vaticane a maintenu très fermement que les personnes homosexuelles ont clairement « les mêmes droits que les personnes hétérosexuelles et ne devraient pas être entravées dans leur vie ou dans leur travail mais… ». Dans une entrevue à l’Osservatore Romano, le pape lui-même revient sur sa volonté d’ouverture de l’Église. « Nous nous devons accueillir tout le monde, sans distinction de race ou d’orientation sexuelle mais… ». Le souverain pontife souligne aussi son combat pour faire tomber les clichés et les discriminations mais…. « Nous pouvons vivre ensemble mais. Moi-même je ne suis pas homophobe mais… ».

Dans l’immédiat, La France refusait de faire marche arrière sur le choix de son ambassadeur. Interrogé, celui-ci espère se mettre au travail rapidement, affirmant rester au-dessus de cette polémique. « Je ne suis pas blessé, choqué, ou même humilié qu’en 2015 ma sexualité et ma vie privée soit une fois de plus plus importantes que mon travail mais… ». 

Merci http://www.legorafi.fr/

14/03/2015

Les pintades

C'est très rarement que je vais en ville, sur LE boulevard d'Agen, là où se situent les commerces essentiels: boutiques de vêtements (un magasin sur deux), opticiens, banques et c'est à peu près tout. Le reste s'est déplacé au fil des années dans des zones commerciales périphériques. C'est d'ailleurs là que je vais la plupart du temps.

Le centre ville est maintenant une zone piétonne que j'ai empruntée exceptionnellement, et le spectacle de la rue m'a intéressé au plus haut point. En préalable, considérez que j'ai eu le regard de l'ethnologue et non celui du vieux pépé vicelard...

J'ai croisé des bandes, que dis-je des meutes d'adolescentes parcourant d'un bon pas les trottoirs, les jambes et les fesses moulées dans des jeans ultra collants ( ce qui n'est vraiment pas désagréable à l'oeil), le tatouage bien apparent pour certaines, la démarche chaloupée sur des talons d'équilibristes, le rire strident et répété d'autant plus fort que le groupe est important, et...et... le smartphone attaché au bout de la main comme un complément anatomique naturel, sur lequel les regards se posaient toutes les deux secondes. Certaines parlaient avec des écouteurs dans les oreilles. Le plus surprenant, c'est que tout le monde donnait l'impression de se comprendre...Tout ça devant la vitrine de Promod ou Pinky.

Vous me direz: rien de nouveau, c'est un comportement qui a commencé il y a déjà quelques années. Oui, mais moi je vis à la campagne et il y a longtemps que mes filles ne sont plus adolescentes...Donc ça m'a surpris, du moins par la quantité, et j'avoue n'avoir jamais trop remarqué ce phénomène avant mon excursion sur LE boul'.

A mon retour, j'ai cherché par mimétisme mon téléphone portable partout. Il était où il n'aurait jamais du être.

Je n'arrive pas encore à ne pas l'oublier...

adoslili.jpg

(image du Net)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique