logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/10/2016

Surprise

Cette note va en surprendre quelques uns.

Parce que je prends la défense de...

Ce soir, comme beaucoup de personnes je suppose, j'ai regardé le débat des candidat(e)s aux primaires de la droite pour les élections présidentielles. Je me suis donc branché sur TF1 à 20H55 ( je ne fréquente jamais cette chaîne et ma zapette a émis un couinement de surprise) pour ne pas manquer le début. Et là se sont alors affichés successivement les portraits, avec ce qui s'est avéré être la voix de Nicolas Cantelou qui faisait dire aux candidats certaines vérités - condamnation, mises en examen, exil au Canada etc- sur un ton "humoristique".

Tout ça  2 mn avant le débat.

Quand même.

Faut oser.

Bon on a l'humour qu'on veut, ou qu'on peut. Ce n'est pas tout à fait le mien mais j'y suis habitué. J'ai trouvé ça limite mais il faut bien que tout le monde rigole un peu.

Mais la dernière image a été scandaleuse: François Hollande, en speakerine, annonçait le programme de la soirée qui suivait:

" Et maintenant, voici les sept salopards"

Alors je ne suis plus d'accord. On parle là de personnes dont l'une sera peut-être bientôt à la tête de notre pays, et même si l'on me dit qu'elles l'ont bien cherché, le traitement qu'on leur inflige, même si je ne voterai pour aucune d'elles, cet irrespect m'a profondément choqué. Certains journalistes et certains média sont en train de tomber au fond du trou.

La vie n'est pas QUE du spectacle comme on tente de nous le faire croire.

Et puis le débat à commencé avec une présentation musicale qui devait être du Sergio Leone.

Consternant.

Et puis j'ai écouté les candidats...

 

01/10/2016

Etat d'urgence

État d’urgence – Le gouvernement souhaite annuler les élections présidentielles de 2017.

holaldn.jpg

Une annonce de Manuel Valls vient de créer une polémique sans précèdent à l’assemblée nationale aujourd’hui. En effet, dans le cadre de la prolongation de l’état d’urgence, le gouvernement souhaite annuler purement et simplement les élections présidentielles de 2017.

Francois Hollande est ses ministres resteraient donc en place au minimum jusqu’à 2022.

La raison évoquée par le premier ministre serait le manque de temps restant dans ce quinquennat pour poursuivre les grandes reformes engagées, comme la lutte contre le terrorisme, la relance de l’emploi et la construction de logements d’accueil pour les migrants.

Si cette mesure peut paraître extrême, elle est néanmoins possible grâce aux nouveaux droits octroyés par l’état d’urgence. D’après Manuel Valls, cette mesure sera nécessaire car il craint que le futur gouvernement ne soit pas suffisamment compétent pour reprendre les réformes en cours.

La colère s’est bien entendue fait entendre dans les rangs de l’opposition, mais le premier ministre a rapidement calmé la grogne en rappelant que l’état d’urgence lui permettait également d’emprisonner n’importe quel opposant politique jugé « trop virulent ».

François Hollande devrait apparaître prochainement lors d’une allocution télévisée pour annoncer cette nouvelle.

(Merci à http://nordpresse.be/)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique