logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/06/2015

Matin de haine ordinaire

Lu ce matin sur le facebook d'un ami de ma fille...
Ceci se passe à Bruxelles.
La haine n'a pas de frontière (mais on le savait déjà).
 
 
(Denis LAUJOL)
 

Ce matin, alors que j'amenais Camille à l'école, une dame a fait remarquer à la moitié de la rame de métro que le gars qui venait de lui demander son chemin, "poquait'' terriblement. Et elle en faisait des tonnes, se détournait en se bouchant le nez, en rajoutait en disant que c'était bien malheureux de voir ça. J'ai répondu que moi je n'avais rien senti, ce qui était vrai (sur le coup j'ai pensé à une odeur d'alcool mais non, rien, pas la moindre petite odeur), j'ai indiqué au monsieur la bonne station, et je l'ai invité à nous suivre puisqu'on devait aussi changer à Gare du Midi. Voyez-vous, ce gars était juste noir. Je lui ai souri et j'ai essayé d'être le plus gentil possible, comme si j'essayais de m'excuser. Tout ça s'est passé très vite, et le surgissement de cette ignoble bêtise m'a pris de court, nous a tous pris de court, parce que je veux croire que les autres passagers ont juste été aussi gênés que moi... Et je dois avouer que tout de suite, j'ai eu pitié de cette dame, très grosse, très laide, je lui ai tout de suite cherché inconsciemment des circonstances atténuantes, l'ignorance surtout, les difficultés économiques, le manque d'amour peut-être, enfin, je n'ai pas été capable de l'insulter comme elle le méritait probablement. N'empêche que maintenant je me sens sali et j'ai envie de chialer. L'ignorance, et tout ce qui en découle, la bêtise, l'intolérance, la haine, tout ça est encore là, les amis...bien là, dans une rame de métro à 8h du matin, en amenant son fils à l'école, juste après avoir rigolé avec lui, alors qu'il fait super beau et que la journée est pleine de promesses...on tient bon, hein, les copains.

 

haine,racisme,étranger,noir,beauf

 

Commentaires

La haine, la peur, l'irrespect, tout autant que l'hystérie ont le poil dru. Il est vrai que la promiscuité dans le métro avec les odeurs de chacun, surtout après une journée ou quelques heures de travail très physique, c'est parfois difficile à supporter. De là à réagir comme si elle se faisait violer... encore que c'est peut-être justement un souhait inconscient.

Je dis ça parce qu'il y a des personnes très inassouvies qui transmutent en rejet ce qui leur devient de plus en plus inconsciemment nécessaire.

"Mais moi les dingues, j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j’vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux quatre coins d'Paris qu'on va l’retrouver, éparpillé par petits bouts façon puzzle... Moi, quand on m’en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite, j'disperse, et j'ventile."

On peut comprendre du coup la pratique de l'anthropophagie.

Moi qui ait épousé un "noir" je suis toujours sur mes gardes.

Bises Ami.

Écrit par : Monique.C | 12/06/2015

Tu ne voudrais pas tout de même qu'on mange ce vieux truc rabougri, rance, suintant la bile par toutes ses pores... Pour le coup, on y laisse sa peau!
Audiard, à l'inverse de Denis, aurait peut-être spontanément trouvé les mots à dire à ce vieux machin,et mis dans la bouche de Raoul-Blier...

Bises amie

Écrit par : Serge | 15/06/2015

j'ai bien fait de passer "vous voir" mes amis ! ce n'est pourtant pas drole mais vous m'avez tous les 2 mis en joie ! bises

Écrit par : Biche | 26/06/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique