logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/03/2013

Albert PARAZ

Je viens de découvrir, beaucoup trop tard à mon goût, un auteur qui m'enchante depuis quelques jours.

Il s'agit d'Albert PARAZ. (Né à Constantine le 10 décembre 1899 et mort à Vence le 2 septembre 1957).


 Romancier et journaliste français, il suivit une formation d'ingénieur chimiste, avant de débuter une carrière d'écrivain pendant l'entre-deux-guerres. Il se lia alors d'amitié avec l'écrivain Louis-Ferdinand Céline, avec qui il entretint une correspondance fournie (qui sera plus tard partiellement publiée).

Céline le recommanda à son éditeur, Robert Denoël, qui publia ses premiers ouvrages. Albert Paraz soutint ardemment Céline après-guerre, lorsque celui-ci était exilé au Danemark; il a raconté l'histoire de cette lutte, qui a abouti au procès Céline, dans trois journaux-pamphlets : Le Gala des Vaches (1948), Valsez Saucisses (1950),et, posthume, Le Menuet du Haricot.

          Son nom, étroitement lié à celui de Louis-Ferdinand Céline, lui créa une réputation sulfureuse qui a occulté le reste de son oeuvre.
Auteur prolifique, inclassable, il occupe pourtant dans la littérature du XXe siècle une place singulière. Mais qui était-il donc?
                Il semble être un homme beaucoup plus complexe qu’on ne le croyait: passionné ou naïf, nourri de certitudes et épris d’irrationnel, idéaliste et libertin, libertaire dans l’âme, pouvant défendre avec la même verve, le même humour ou la même ironie n'importe quoi et son contraire, il était un redoutable polémiste...
          "Le Gala des Vaches" et "Valsez Saucisses" que je viens de finir de lire, sont écrits sous forme de journal (où les correspondances  de L.F. CELINE prennent de plus en plus le pas), et restent étonnamment modernes. Ces deux ouvrages montrent un écrivain au style éblouissant, épris de liberté au point de braver tous les interdits et au risque d’acquérir la réputation d’énergumène qui reste attachée à son nom. Romancier, nouvelliste, épistolier, auteur de nombreux articles sur les sujets les plus divers, Paraz offre ici la quintessence de son art.


   On pourra s'étonner de mes choix littéraires, compte tenu de l'antisémitisme avéré de Paraz... Mais je ne cherche pas dans mes lectures un Directeur de Conscience, seulement des artistes de l'écriture et de la langue...

C'est le cas.

Paraz.jpg

Albert PARAZ









Commentaires

Si tu estimes devoir te justifier pour tes goûts littéraires en ces temps où on prend à nouveau de ces raccourcis pour faire bien-pensants - la trouille mon cher ça vous coud les bouches et le coeur à la superglue qu'on en ferait du petit vélo sur son petit plafond -

Si, disais-je, il conviendrait sans doute pour ceux qui partagent tes choix d'en faire autant. Je reprends donc à mon compte également cette nuance que tu as si bien mise en mots, à savoir disait Geneviève Tabouis (mais tu es trop jeune pour la connaître, bref!) : le goût "des artistes de l'écriture et de la langue" et non pas "des antisémites avérés".

Tu me donnes très envie de le connaître cet auteur susnommé Albert Paraz. Je vais encore devoir chercher comme une désespérée mais c'est noté.

Merci à toi pour tes goûts dont tu parles si bien et que je partage... jusqu'ici (à prudence, prudence et demie... bon c'est pour rire)

Bises Ami, ta note est un plaisir.

Écrit par : Monique C | 22/03/2013

Je viens te remercier pour tes passages sur mon blog. Je suis de retour et maintenant j'attends l'opération, juste à croiser les doigts pour que l'anémie ne ressurgisse pas .... mais soyons optimiste ! j'en ai vu d'autres....
bises
Christiane

Écrit par : christiane | 28/03/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique