logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/05/2012

Un livre (2)

liv.jpgEt puis on ne peut parler du livre sans parler de son contenu.
 Ce livre, là, sur un rayonnage, abandonné momentanément, semble appeler pour livrer ses secrets. Il a son passé et je ne peux m’empêcher de penser à l’écrivain qui, perdu dans le nuage de sa création, a mis tout son génie, ses passions, ses illuminations, sa folie dans ce qu’il écrit.

Ensuite, il y a le moment où on s’approprie par la lecture sa pensée, son histoire. Et puis l’instant où, le livre terminé et refermé, on digère doucement tout ce qu’on a pu y puiser, en retirer, tout ce qu’il a donné, et on pense immédiatement à le faire partager.

Je ne peux pas passer devant une librairie ou une boutique de bouquiniste sans rentrer. Je suis comme aspiré. Et il me faut beaucoup de volonté ou un porte-monnaie provisoirement plat pour ne pas en ressortir les bras chargés de futurs rêves, de futurs voyages.
Le livre est un compagnon incontournable. Ne fait-il pas partie de la liste de ce qu’on amène toujours sur une île déserte, avec le couteau et la gourde d’eau ? Il en arrive à être considéré comme un élément de survie.gaston livre.jpg
 
Et enfin, pour être clair, quand je parle de livre, il ne s'agit pas d'un ou de livres en particulier, s'adressant à une certaine catégorie sociale ou population érudite... TOUS les livres sont intéressants s'ils ont réussi à captiver au moins UN lecteur.

Louis Amstrong disait: "Si une musique te plait, c'est qu'elle est bonne..."

Je crois que l'on peut dire la même chose d'un livre.

livre2.jpg




Commentaires

Je reviendrais
mes amitiés
mais je suis toujours pleinement entièrement ok avec vous

Écrit par : LADY CATHERINEL | 29/05/2012

essai

Écrit par : LADY CATHERINE | 29/05/2012

Tu fais là une belle démonstration de la manière privilégiée dont tu traites ce qui te passionnes (je n'en dis pas plus sur le sujet des passions... cela ne nous regarde pas).

Je partage tout-à-fait également cette approche que tu as de ce monde du livre - peut-être un tout petit peu moins complet que toi mais j'aime tellement aussi -

Et Merci pour les détails savants qui nous plongent dans les charmes de la langue.

Bises à l'amoureux des livres. Monique C.

Écrit par : monique | 30/05/2012

C'est vrai que même le guide Michelin peut être captivant ! (j'exagère à peine...)
Tu devrais ouvrir un livre... blanc pour recueillir les avis de tes visiteurs (lol).

Bonne fin de journée, amicalement,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 30/05/2012

Je comprends que tu puisses avoir autant de livres sur tes étagères ,tu as l'air d'en connaître un rayon.Amitiés

Écrit par : heraime | 30/05/2012

en plus tu réussis à citer Armstrong! ...chapeau!
je ne sais pas s'il a raison: certains, nombreux semble-t-il, aiment la musique de sébastien... ce n'est qu'un exemple
bon , je vais bouquiner

Écrit par : henri | 31/05/2012

J'ignorais que tous les composants d'un livre avait une appellation.
Je connaissais la tranche, les pages, la reliure, et je crois que mon savoir s'arrêtait là.
La tête, la queue, le dos, la coiffe, on croirait un "être humain".
Le livre : tu en parles très bien, j'aime.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 31/05/2012

Bonjour Serge

Comme tu as fait deux notes sur le même sujet, je ne me fends, paresseux comme je suis, que d'un seul commentaire après les avoir lues.

Tu parles de l'odeur des cuirs et du toucher des dos avec une sensualité qui ferait frémir ton confesseur, si jamais tu en as eu un, comme tout communiant en des temps anciens.

Quand à lire du Sainte Beuve, cela équivaudrait à prendre le recueil de "La vie des Saints" pour un roman policier. Indigeste au possible.

Ceci dit, je n'ai pas comme toi cette jouissance profonde à tenir un manuscrit du 16 ème siècle, mais plutôt une immense curiosité de lecteur. Le livre est un transfert de mémoire, d'informations, un monde où je pénètre et dans lequel je m'immerge.

D'ailleurs, quand je prends un livre en main, je deviens sourd !! C'est te dire !!

Et dans l'entourage, j'ai du offrir les petits enfants dès que le livre à mâcher offert pour leur deux ans ne suffisait plus, toutes sortes d'ouvrages avec des dessins rigolos, puis dès qu'ils n'arrachaient plus les pages, des catalogues de cadeaux de Noël, ouvrages indispensables à leur éducation.
Plus tard, ils passeront à Tintin ou Spirou, antichambre des romans et d'une lecture d'adulte.

Et je crois que tous ont maintenant plaisir à parcourir un livre de leur choix, malgré les ravages des play-station et autres games truc !!

Amitiés du grillon

Écrit par : Christian | 10/06/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique